Sommaire

L’apprenti

Cie Les Méridiens (Strasbourg) – Texte de Daniel Keene

Vendredi 5 octobre – 20 h 30

Salle culturelle Saint-Amant-Roche-Savine
Billetterie :
Centre culturel Le Bief : 04 73 82 16 59
Conseil départemental : 04 73 42 24 90

Julien, jeune garçon de 13 ans, trouve son père trop absent. Il se cherche alors un père de substitution, qui pourrait l’accompagner et qui l’aimerait pour ce qu’il est.

Depuis la fenêtre de sa chambre, il observe et étudie les habitudes des clients du café d’en face et choisit Pascal.
La pièce livre des instantanés de la relation qui se tisse entre Pascal et Julien. Treize scènes qui se présentent comme des photographies, témoins d’une relation qui évolue jusqu’à repousser les frontières du possible et de l’impossible.

Le voyage de D.Cholb ou penser contre soi-même

Cie Le Réseau (Théâtre)

Dimanche 21 octobre – 17 h 30

Espace Chignore – Vollore-VilleOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Billetterie :
Mairie de Vollore-Ville : 04 73 53 70 16
Conseil départemental : 04 73 42 24 90

la représentation du spectacle O-Dieux de la Cie le Ajouad est annulée et remplacée par le spectacle Le voyage de D.Cholb ou penser contre soi-même de la Cie Le Réseau (Théâtre)

Au début des années 2010, Dranreb Cholb sillonne pendant six jours les routes de Cisjordanie au milieu d’un groupe de 37 catholiques de gauche. Juif athée affligé par les conséquences de l’occupation, ce préambule lui semblait indispensable avant de visiter sa famille en Israël. Il croise des militants palestiniens et israéliens, un ancien soldat de Tsahal, un cousin nationaliste rescapé de la Shoah...
Le Voyage de D. Cholb est un spectacle de théâtre /documentaire redonnant voix aux rencontres qui ont émaillé ce voyage. Elles posent la reconnaissance de l’autre, de sa souffrance, de ses convictions et de sa grammaire, comme condition sine qua non de toute avancée vers la paix… Sur le plateau, deux comédiens et un musicien. Sur l’écran, toutes ces rencontres, palestiniennes ou israéliennes, juives, musulmanes, chrétiennes ou agnostique.

Conférence

Avant ce spectacle, une conférence sur l’histoire de ce conflit sera donnée par Jean Claude Lescure, professeur des universités en histoire contemporaine, agrégé d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise :

  • Samedi 6 octobre - 10 h - Espace Chignore de Vollore-Ville

Dans la peau de Cyrano

Cie Qui va piano (Paris)

Vendredi 26 octobre – 20 h 30

Salle L’@robase – PionsatOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Billetterie :
Pionsat – Librairie Sophie Peyronnet : 04 73 52 60 25
Conseil départemental : 04 73 42 24 90

Samedi 27 octobre – 20 h 30

Espace Léo Lagrange – La Roche-BlancheOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Billetterie :
Mairie de La Roche-Blanche : 04 73 79 40 09
Conseil départemental : 04 73 42 24 90

Pas facile d’arriver dans un nouveau collège surtout quand on bégaie et qu’on nous impose d’aller dans un cours de théâtre. La route est semée d’embûches.

C’est pourtant là que Colin va faire une rencontre déterminante avec son professeur de théâtre et un certain Cyrano.
Seul en scène, le comédien passe d’un personnage à l’autre : du collégien timide à la psychologue scolaire fantasque, avec virtuosité, légèreté et humour. Comment une différence, a priori handicapante, peut devenir une force, une nouvelle naissance ?
Ce spectacle drôle et poétique ose aborder des thématiques sensibles de l’adolescence comme la peur du regard de l’autre. Il reste porteur d’espoir et prouve que l’on peut prendre son envol et se libérer soi-même.

Regarde les lumières mon amour

Les fous à réAction [associés] (Lille) – texte d’Annie Ernaux

Samedi 3 novembre – 20 h 30

La Bascule – TauvesOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Billetterie :
CC Dômes Sancy Artense : 04 73 21 79 79
Conseil départemental : 04 73 42 24 90

Comme perdue dans un hypermarché, la comédienne seule sur scène incarne Annie Ernaux. Elle nous conte son journal sociologique, «relevé libre d’observations et de sensations ».

Tout est passé au crible : des stéréotypes des hypermarchés à la valeur sociale qu’ils peuvent revêtir, de la dimension marketing à la disparition des caissières. La pièce nous plonge en immersion dans la vie d’aujourd’hui, à travers ce prisme qu’est le supermarché, comme «un grand rendez-vous humain», comme un lieu pour se distraire ou échapper à la solitude.

Direction générale de l'Aménagement et du Territoire

Article mis à jour le 09 octobre 2018