11 compagnies seront présentes sur le festival cette année dont 4 régionales.

Sommaire

Compagnie Mons Dansa

Compagnie spécialisée dans la création de spectacles et de projets éducatifs et sociaux, spécifiquement destinés aux enfants, aux familles et à la communauté éducative.

MONS danse et éducation représente leur philosophie de travail, leur marque, la création de nouveaux spectacles, en mettant l'accent sur les projets pédagogiques et sociaux qui leur donnent tellement de satisfaction, chercher de nouvelles formules d'exploitation pour s'adapter au moment présent, promouvoir le travail collaboratif, rechercher l'échange avec d'autres entreprises et entités, et parier plus fort pour l'internationalisation de nos produits.

Ils s'engagent sur cette scène avec enthousiasme et avec la conviction que leur travail peut contribuer à promouvoir la culture et plus particulièrement le monde de la danse, en travaillant à partir de la base, avec les enfants, les familles et les éducateurs.

www.monsdansa.comOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Vincent Mantsoe

Le chorégraphe Vincent Mantsoe a créé sa compagnie en France en 2005.

Depuis, elle a produit 9 pièces, Men Jaro (5 danseurs et 5 musiciens, 2006), Mobu (3 danseurs, 2007), Ebhofolo (solo, 2008), San (5 danseurs, 2009), Lefa (2009), Opéra for Fools (6 danseurs, 2011), Skawatta et Sunduza-Là (2012), Bloody Gauta (5 danseurs, 2013) et a entré au répertoire 4 anciens solos toujours en tournée, Gula (1993), Ntu (2005), Ndaa (2003), Bupiro-Mukiti (2002).

Ces treize pièces ont été présentés à travers le monde notamment à Londres au Royal Opera House et au Queen Elisabeth Hall, en Allemagne au Wupperthal Dance Festival de Pina Baush, à Seoul au Sidance Festival, à Tunis aux Rencontres Chorégraphiques d’Afrique et de l’Océan Indien, à Lyon à la Maison de la Danse, à Paris au Centre National de la danse, au Festival Automne en Normandie et ont fait l’objet de nombreuses tournées au États-Unis, au Canada, en Afrique et en Europe.

La compagnie reçoit le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

http://www.vincent-mantsoe.orgOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
FacebookOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Les Herbes Folles

Issu de la rencontre entre les danseuses contemporaines et flamenco de la Cie Les Herbes folles et deux talentueux musiciens, ce cuadro originaire de Montpellier donne à voir et à écouter le flamenco qui l’anime et le transporte.

Sous l’impulsion de Camille Reverdiau et Julie Sapy, la compagnie de danse contemporaine « Les Herbes folles » voit le jour en 2008 à la création du spectacle Sueño, duo chorégraphique aux influences flamenco. Trois années de collaboration et la création de plusieurs pièces courtes avaient alors conforté les deux danseuses dans leur désir de travailler ensemble, d’aller plus loin dans leurs choix de composition, et de partager le plus possible ces envies avec le public.

Ainsi, depuis 2008, la compagnie construit et approfondit son travail autour de deux axes de recherche précis : d’une part la rencontre entre danse contemporaine et flamenco, et d’autre part la co-écriture de chaque pièce chorégraphique avec des musiciens et compositeurs, souvent présents sur scène.

http://lesherbesfolles.euOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Hors Série

Après des études chorégraphiques au CNR de Bordeaux où il a été médaillé d’or en Modern Jazz, à l’école supérieure de danse classique Rosella Hightower à Cannes et au sein de l’école d’Alvin Ailey à New York (USA), Hamid Ben Mahi dessine son destin de chorégraphe et développe son interprétation au côté d’artistes comme Philippe Découflé, Michel Schweizer ou encore Kader Attou.

En 2000, il crée la compagnie Hors Série et entreprend une recherche où il questionne l’identité du danseur hip-hop, son histoire, son vécu et sa volonté d’être sur scène. Depuis, Hamid Ben Mahi développe une recherche visant à mettre en question la danse hip-hop en repoussant création après création les frontières de cette danse. Riche de ses différentes formations chorégraphiques, il a su mélanger, dans chacune de ses créations, ses influences pour écrire une nouvelle gestuelle hip-hop contemporaine qui lui ressemble.

Il a apporté un autre regard sur cette danse en la questionnant, en lui donnant la parole et en la confrontant à d’autres univers musicaux, pour la décloisonner.

http://www.horsserie.org

Compagnie 3.6/3.4

Vincent Varin, acrobate, comédien sur vélo BMX.

La compagnie 3.6/3.4 à la jonction entre du sport, de la danse, du théâtre et de la musique.

3.6 : dans le langage BMX et dans bien d'autres disciplines, c'est l'abréviation de "360°". C'est la rotation et le tour complet. C'est un champ d'expérience dont l'ouverture est maximale… et un tour d'horizon.

3.4 : ce que les musiciens disent pour lancer un morceau. Donne le tempo et permet de se synchroniser. Permet d'être ensemble et de partager la même pulsation.

3.6/3.4 : un mélange de nombres, de signes et de symboles. Une opération mathématique entre le mouvement, la musique et l'espace. Les chiffres d'un code d'accès ou d'une formule secrète. Une équation artistique à résoudre.

http://vincent-warin.comOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Propos

La Compagnie Propos a été créée en 1991 par Denis Plassard, un an après la création de son premier solo, "Propos", qui a donné son nom à la compagnie.

La création de nouvelles chorégraphies (près de 40 en 25 ans) et la diffusion de pièces du répertoire constituent le coeur de ses activités. Extrêmement variées dans la forme, les chorégraphies de Denis Plassard rassemblent danseurs contemporains et artistes de différents horizons (comédiens, danseurs hip-hop, circassiens, musiciens) autour de la recherche et de l'univers du chorégraphe.

Le maintien d'un répertoire en tournée est une volonté forte de la Compagnie. Pour la saison 2015-2016, sept pièces sont en tournée, et au total huit pièces sont disponibles. La plus ancienne, créée en 2001, a dépassé les 150 représentations et tourne toujours.

La compagnie est aujourd'hui conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, subventionnée par la Ville de Lyon et soutenue par la Métropole de Lyon.

http://www.compagnie-propos.comOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Vue sur Scène

Vue sur Scène est une petite association yvelinoise de spectacle vivant fondée fin 2005 par Claudine Guittet et Antoinette Senior.

Claudine Guittet en assure la direction artistique depuis sa fondation, assistée depuis 2013 par Laurent Russo.

Tournée au départ vers le théâtre gestuel, la Compagnie s’est peu à peu recentrée autour du théâtre, tout en poursuivant un travail de création qui donne la parole au corps autant qu’aux mots, et a recours à tous les arts – y compris les arts plastiques ou la vidéo – pour faire vivre un univers et transmettre, par le drame ou le rire, un regard sur le monde et sur l’être humain.

Elle propose ainsi des créations théâtrales et des spectacles divers - lectures, récitals, conférences spectacles - ainsi que des actions en lien avec son travail, entre autres dans les établissements scolaires.

Non subventionnée, la Compagnie tire ses ressources des dons éventuels de ses mécènes, ainsi que des reliquats de recettes de spectacles une fois les artistes payés. Elle consacre la totalité de ces ressources à son travail de création.

http://www.vuesurscene.comOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Kahlua

« Nous nous sommes rencontrés au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon il y a quelques années. Ensemble, nous avons ressenti le besoin d’explorer d’autres univers que celui de la percussion classique, d’aller au-delà de l’aspect technique et des cadres traditionnels qu’elle induit et qui manquaient pour nous de souplesse et de fantaisie. 

Forts de cette dynamique d’ouverture et de cette envie de découvertes, nous avons intégré, à un an d’intervalle, la compagnie de musique et danse Arcosm, pour le spectacle jeune public "Traverse", créé en janvier 2011. Ces temps de travail et d’échanges avec les membres de la compagnie ont fait évoluer nos pratiques musicales et notre sensibilité artistique. 

Nous avons en outre pu mettre cette expérience au service d’un projet personnel, en écrivant "Ceci n’est pas une balle" qui a figuré dans le programme des finalistes vainqueurs de deux concours internationaux de percussions, au Luxembourg puis à Eindhoven.

Dans le sillage de cette pièce, nous avons voulu relever un nouveau défi en concevant le spectacle vivant "Black Box", pour lequel nous avons fait appel à un troisième percussionniste issu du CNSM de Lyon, Nicolas Cousin. »

FacebookOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Hervé Koubi

D’origine algérienne, Docteur en Pharmacie, Hervé Koubi a mené de front sa carrière de danseur - chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix Marseille. Formé au Centre International de Danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, il crée en 2000 son premier projet "Le Golem".

Depuis 2001, il collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations, mais également avec de vidéastes, pour des projets de vidéo danse, Max Vadukul pour "Yoji Yamamoto", Pierre Magnol pour "Bodyconcrete" en 2010 et "Ovoid Edges" en 2012, Pierre Magnol et Michel Guimbard pour "Bodyconcrete 2" en 2011.

En parallèle au travail de création de la Compagnie Hervé KOUBI, il est régulièrement invité par des centres de formation professionnelle en France et à l’étranger. Depuis 2014 il est chorégraphe associé au Pôle National Supérieur de Danse et depuis 2015 au Conservatoire de Danse de Brive-la-Gaillarde.

Il a été décoré en juillet 2015 de l’ordre de Chevalier des Arts et des Lettres.

https://www.cie-koubi.frOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Compagnie Contrepoint

Avant même d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Yan Raballand commence à rêver la musique en mouvement en écoutant l’œuvre de Jean-Sébastien Bach.

Fasciné par la richesse de ces compositions, le contrepoint devient source d’inspiration, ainsi que le support d’une recherche permanente de l’alchimie entre musicalité, écriture chorégraphique et relation aux interprètes.

Cette quête, transfigurée à travers les différentes créations du répertoire ("Flux", "Les Habits neufs du Roi", "Les Bulles Chorégraphiques", "Contrepoint", …) voyage dans des univers contrastés de l’abstraction à la narration, du plateau au In Situ, de l’architecture rigoureuse aux instantanés poétiques. Le tout avec pour seul décor l’épure de l’espace.

La compagnie, nommée Contrepoint, pour affirmer la signature du chorégraphe, reçoit le prix du public avec son spectacle Viola, concours de danse contemporaine [Re]connaissance - 2010.

http://www.compagniecontrepoint.frOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Service Culture/Social

Article mis à jour le 17 septembre 2018